L’archéologie révèle des villes sous les forêts africaines

Les Dossiers d’Archéologie, n°373, de janvier-février 2016 ont publié un article sur les villes découvertes dans les  forêts tropicales humides d’Afrique de l’Ouest, au Ghana, au Nigeria,. révélant un passé médiéval méconnu.Des forêts sacrées en recouvrent certaines…

à lire Chouin G., 2016 – Les villes médiévales sous les forêts d’Afrique, pp. 48-53

Michel Cartry : Les bois sacrés des autres : les faits africains

Le texte de Michel Cartry, Les bois sacrés des autres: les faits africains, cité par nombre d’auteurs étudiant ces sites, est disponible en ligne : à travers une relecture de quelques grands textes classiques de l’africanisme, l’auteur met d’abord en évidence deux traditions dominantes dans l’emploi de la notion de bois sacré: l’une qui voit en ces sortes d’espaces des lieux spécialement aménagés pour des écoles d’initiation tenues en “brousse”, l’autre qui tend à réserver l’emploi du terme à des groupements d’arbres qui, à l’intérieur d’une agglomération, forment comme des enclaves interdites. Sont ensuite examinées et mises en contraste deux réalisations particulières de bois sacrés observées en deux sociétés d’Afrique de l’Ouest.

Source : Les bois sacrés – Les bois sacrés des autres : les faits africains – Publications du Centre Jean Bérard