Cultural Landscape Heritage in Sub-Saharan Africa

Edited by John Beardsley

Dumbarton Oaks Research Library and Collection, 2016

Sub-Saharan Africa is one of the longest occupied and least studied landscapes on earth. While scholarship has been attentive to images of nature made by the region’s explorers and settlers and to landscapes of the colonial era—public parks and game preserves, botanical gardens and urban plans—surprisingly little attention has been paid to spaces created by and for Africans themselves, from the precolonial era to the present. This book is a contribution to a small but growing effort to address this oversight. Its essays present a range of landscapes: pathways and cairns used by nomadic peoples to navigate through and mark significant places; anthropogenic or managed forests consecrated to ritual purposes of various kinds; tombs or palaces with significant landscape orientations and components; even monumental ceremonial and urban spaces, as at Great Zimbabwe or Djenne. They explore what we know of precolonial and later indigenous designed landscapes, how these landscapes were understood in the colonial era, and how they are being recuperated today for nation building, identity formation, and cultural affirmation. Contributors engage with the most critical issues in preservation today, from the conflicts between cultural heritage and biodiversity protection to the competition between local and international heritage agendas.

CONTENT

1. Introduction:
 Cultural Landscape Heritage in Sub-Saharan Africa John Beardsley

2. Design on the World: 
Blackness and the Exclusion of Sub-Saharan Africa from the “Global” History of Garden and Landscape Design 
Grey Gundaker


MONUMENT AND ENVIRONMENT
3. Cultural Landscapes in Mali:
 Historical Antecedents and Future Trajectories 
Charlotte Joy

4. Great Zimbabwe as Power-Scape: How the Past Locates Itself in Contemporary Southern Africa 
Innocent Pikirayi

5. Landscape and Architecture in the Central Highlands of Madagascar 
Randall Bird

6. Stories of Stone:
Transformation and Reinvention of Swahili Coast Pillar Tombs 
Sandy Prita Meier

7. Gardener Kings:
 Formality of Politics and Palace Forests among the Gbe Kingdoms of West Africa Neil L. Norman


PATHWAY AND GROVE
8. Places and Paths of Memory:
 Archaeologies of East African Pastoralist Landscapes Paul J. Lane

9. Cultural Capital and Structural Power in African Landscapes: Social Dynamics of Sacred Groves 
Michael Sheridan
10. Good Bush, Bad Bush:
 Representing Our Natures in Historical Southern Nigerian Landscapes 
Ikem Stanley Okoye

11. A Multiplex Landscape:
 Explorations of Place and Practice in Osun Grove, Nigeria Akinwumi Ogundiran


RETHINKING LANDSCAPE
12. Rain, Power, Sovereignty, and the Materiality of Signs in Southern Zimbabwe Joost Fontein

13. “Nature’s Regions”:
 Mobilization of Cultural Landscapes for Conservation Maano Ramutsindela

14. From Table Mountain to Hoerikwaggo: Re-imagining Africa’s “First Landscape” 
Jeremy Foster


source : http://www.hup.harvard.edu/catalog.php?isbn=9780884024101

A History of Groves

A History of Groves (Hardback) book cover

Edited by Jan Woudstra, Colin Roth

© 2018 – Routledge

Table of Contents

Introduction 1. The sacred places of the immortal ones: Ancient Greek and Roman sacred groves 2.Seeing the Wood for the Trees: The long-term aesthetics of woodland in England 3.The sacredness of groves 4.The history and development of groves in English formal gardens (1600-1750) 5.Colourful groves: The origins of the woodland garden 6.Groves as metaphor for the fragmented redwood forests of California 7.Sacred groves in African contexts (Benin, Cameroon): Insights from history and anthropology 8.Groves in Chinese gardens and beyond them 9.Korean village groves 10.The shrine groves of modern Japan 11.Nature mystification and the example of the ‘Heroes’ Groves’ in early twentieth century Germany 12.Dan Kiley: Groves, space and complexity

Source : A History of Groves (Hardback) – Routledge

Carnets du Paysage n° 31 : Sacré

Ecole Nationale Supérieure de Paysage – Versailles – Marseille

Présentation du Numéro 31 :

L’anthropologie et l’histoire des religions ont mis en relief la place du sacré dans l’organisation de l’espace par les sociétés humaines. Certains paysages, en particulier, peuvent être considérés comme des incarnations, dans l’espace géographique, de cette aspiration au sacré. Les Carnets du paysage n° 31 envisage la dialectique du sacré et du paysage sous trois angles complémentaires : le paysage comme incarnation du sacré, la rupture entre sacré et espace paysager et la dialectique au travers du principe de transfert. De la gestion contemporaine des cimetières à la montée des préoccupations écologiques, en passant par certaines formes d’expression de l’art contemporain, on montre comment certains pans sécularisés de nos sociétés conservent ou reconstruisent un rapport au monde empreint de sacralité.

Article de  Quentin Nicolaï et Dominique Juhé-Beaulaton, Des forêts sacrées aux cours-jardins dans le Sud du Bénin

Résumé :

Les paysages du Bénin méridional, en Afrique de l’Ouest, se caractérisent par des mosaïques de savanes et de forêt, de jachères et de champs cultivés où les îlots forestiers et les forêts riveraines apparaissent comme des éléments saillants. Ces formations boisées sont perçues comme sacrées par les différentes populations rencontrées dans cette région où les arbres et les formations forestières occupent une place centrale dans les rituels et abritent les sanctuaires de nombreuses divinités ou vodous. À partir d’une approche combinant l’histoire et l’architecture, nous tentons de cerner la place et le rôle de ces formations végétales dans les paysages en prêtant une attention particulière à leurs relations à l’habitat. Cette approche nous amène ainsi à nous intéresser aux interactions existant entre les forêts sacrées et les cours-jardins, qui restent méconnues, mais aussi à faire état des nouvelles « sacralisations » dont ces lieux font aujourd’hui l’objet.

mots-clés : paysage – Afrique de l’Ouest – Bénin – histoire – architecture – forêt sacrée – jardin – sacralisation – territoire – patrimonialisation

Source : n° 31 – Sacré – Ecole Nationale Supérieure de Paysage – Versailles – Marseille

Sites naturels sacrés et conservation des ressources marines et côtières en milieu traditionnel diola (Sénégal)

Exemple du Bliss-Kassa et de l’aire du patrimoine autochtone et communautaire de Mangagoulack

Claudette Soumbane Diatta, Malick Diouf, Charlotte Karibuhoye et Amadou Abdoul Sow

Résumé : Les sites naturels sacrés (SNS) ont une importance culturelle, sociale et spirituelle pour les populations diola de la Basse Casamance (sud du Sénégal). De plus, ils remplissent une fonction vitale pour la conservation des ressources naturelles et la biodiversité en général et présentent ainsi un intérêt écologique certain. Dans le Bliss-Kassa et dans l’Aire du Patrimoine Autochtone et Communautaire de Mangagoulack, les SNS sont encore très présents. Les populations diola entretiennent des relations étroites avec la nature dont certains éléments sont considérés comme faisant partie intégrante de la société. Quelques sites naturels sacrés ont fait l’objet d’une recherche en vue d’une meilleure connaissance de leur fonctionnement, mais aussi pour mettre en lumière leur contribution à la conservation durable des ressources marines et côtières.
L’article met en évidence le rôle des sites naturels sacrés dans la conservation des ressources naturelles marines et côtières hier et aujourd’hui, les méthodes traditionnelles de gouvernance et de conservation de ces sites, leur état de conservation, et les menaces auxquelles ils sont exposés.

Source : Sites naturels sacrés et conservation des ressources marines et côtières en milieu traditionnel diola (Sénégal)

Ethno-ecology, eco-cultural spaces and ethno-landscapes in Ethiopia

De 2010-2015, trois projets de recherches internationaux ont porté sur les forêts sacrées en Ethiopie !

Le 19ème congrès des Etudes Ethiopiennes en 2015, a permis la tenue d’un panel « Ethno-ecology, eco-cultural spaces and ethno-landscapes in Ethiopia » organisé par Jon Abbink; Izabela Orlowska; Dirk Bustorf.

ACCEPTED PAPERS

Prof. ABBINK Jon Space, place and conflict: cultural and political ecology approaches to changing ‘resource use’ in Southwest Ethiopia
Dr. BUFFAVAND Lucie The bush and its wildlife in the cosmology of an agro-pastoral people of the Lower Omo Valley
Dr. BUSTORF Dirk Integrating “sacred” eco-cultural spaces into environmental protection schemes, comparing cases in Kafa, Gurage/Silte and Amhara
Mr CHUNG Jin-ho Political Ecology of Community-Based Adaptation to Climate Change in the Ethiopian highlands
Mr GETACHEW SENISHAW Indigenous Ecological Knowledge System and Local Ecology Management in Midland Gedeo
Dr. & Prof. KANEKO Morie & Masayoshi SHIGETA Formation and sharing of local knowledge on the production and consumption of fermented ensete (Ensete ventricosum, Musaceae) starch among the Aari people of Southwestern Ethiopia
Mr KANSITE GELLEBO KORRA The Moora of the Konso People in Southern Ethiopia: Functions and Changes
Dr. ORŁOWSKA Izabela Ethiopian church forests: hubs of social and religious life and pockets of remaining biodiversity
Dr. YOHANNES GEBREMICHAEL Family farming for agro-ecology and food security: the case of the Konso community in Southern Ethiopia

Source : ICES 19 :: 7.01 Jon Abbink; Izabela Orlowska; Dirk Bustorf – Ethno-ecology, eco-cultural spaces and ethno-landscapes in Ethiopia

L’article d’Izabela ORŁOWSKA  sur les forêts d’églises orthodoxes éthiopiennes est paru en 2016 dans Human Ecology :

http://www.academia.edu/32731554/Ethiopian_Church_Forests_A_Hybrid_Model_of_Protection

Atelier sur le sacré à Timor-Leste et en Afrique

Le sacré à Timor-Leste : territoires, diversité biologique et régimes d’appropriation  – approches méthodologiques
Paris MNHN, 43 rue Buffon, bâtiment 135, salle du Crapaud accoucheur (salle Chevalier)

15 mai 2017 : 14 h 30 – 17 h 30

Dominique Juhé-Beaulaton (Eco-anthropologie): Introduction : Sites sacrés, bois secrets, lieux de mémoire : une terminologie toujours discutée

Roselie Vouma (doctorante Univ. Bordeaux) : L’histoire de l’environnement à l’épreuve des sources orales des Ambaama du bassin de la Lébayi (Gabon) : méthodes de collecte et enseignements des sites sacrés.
Quentin Nicolaï (doctorant ULB) : Des cours-jardins aux forêts sacrées: apports du dessin d’architecture dans la qualification des formes du paysage dans le Sud-Bénin.

Stephan Dugast (PALOC) –  les sites sacrés au nord Togo

Brunna Crespi (doctorante PALOC) : Trajectoires du sacré à Kamanasa (Timor-Leste)

Dominique Guillaud (PALOC): discutante

Contexte de l’atelier :

Le projet d’ATM prend appui sur une catégorisation primordiale en Asie du sud-est : le jeu d’oppositions et de complémentarités entre le sacré et le profane, et, dans ce registre, il porte sur les régimes d’appropriation, notamment sur le rôle des commons, comme dispositifs de médiation entre sociétés et environnements. Il a pour objectif d’interroger les formes d’émergence, adaptation, appropriation et gestion d’éléments du paysage et de la biodiversité (espaces terrestres et littoraux, faune, flore et flore cultivée, groupes d’espèces ou d’individus et savoirs associés) relevant du domaine du sacré. Comment s’articulent les modalités du privé et du collectif dans l’organisation et la gestion de ces patrimoines, quels en sont les gradients, et quelles résiliences ou vulnérabilités ces formes de gestion engendrent-elles ? Comment la notion de sacré est-elle mobilisée et intervient-elle dans cette construction ? L’atelier vise, à partir d’une série de présentations relevant de plusieurs contextes géographiques et culturels, à mettre en regard et à discuter des approches méthodologiques proposées.

 

Revalorisation patrimoniale des sites naturels sacrés (Kenya, Ouganda, Madagascar). Enjeux locaux, nationaux et internationaux | Société des africanistesJournal des Africanistes | Tome 86 – fascicule 1. 2016.

Source : Journal des Africanistes | Tome 86 – fascicule 1. 2016. Revalorisation patrimoniale des sites naturels sacrés (Kenya, Ouganda, Madagascar). Enjeux locaux, nationaux et internationaux | Société des africanistes

L’archéologie révèle des villes sous les forêts africaines

Les Dossiers d’Archéologie, n°373, de janvier-février 2016 ont publié un article sur les villes découvertes dans les  forêts tropicales humides d’Afrique de l’Ouest, au Ghana, au Nigeria,. révélant un passé médiéval méconnu.Des forêts sacrées en recouvrent certaines…

à lire Chouin G., 2016 – Les villes médiévales sous les forêts d’Afrique, pp. 48-53

Michel Cartry : Les bois sacrés des autres : les faits africains

Le texte de Michel Cartry, Les bois sacrés des autres: les faits africains, cité par nombre d’auteurs étudiant ces sites, est disponible en ligne : à travers une relecture de quelques grands textes classiques de l’africanisme, l’auteur met d’abord en évidence deux traditions dominantes dans l’emploi de la notion de bois sacré: l’une qui voit en ces sortes d’espaces des lieux spécialement aménagés pour des écoles d’initiation tenues en “brousse”, l’autre qui tend à réserver l’emploi du terme à des groupements d’arbres qui, à l’intérieur d’une agglomération, forment comme des enclaves interdites. Sont ensuite examinées et mises en contraste deux réalisations particulières de bois sacrés observées en deux sociétés d’Afrique de l’Ouest.

Source : Les bois sacrés – Les bois sacrés des autres : les faits africains – Publications du Centre Jean Bérard