Sites naturels sacrés et conservation des ressources marines et côtières en milieu traditionnel diola (Sénégal)

Exemple du Bliss-Kassa et de l’aire du patrimoine autochtone et communautaire de Mangagoulack

Claudette Soumbane Diatta, Malick Diouf, Charlotte Karibuhoye et Amadou Abdoul Sow

Résumé : Les sites naturels sacrés (SNS) ont une importance culturelle, sociale et spirituelle pour les populations diola de la Basse Casamance (sud du Sénégal). De plus, ils remplissent une fonction vitale pour la conservation des ressources naturelles et la biodiversité en général et présentent ainsi un intérêt écologique certain. Dans le Bliss-Kassa et dans l’Aire du Patrimoine Autochtone et Communautaire de Mangagoulack, les SNS sont encore très présents. Les populations diola entretiennent des relations étroites avec la nature dont certains éléments sont considérés comme faisant partie intégrante de la société. Quelques sites naturels sacrés ont fait l’objet d’une recherche en vue d’une meilleure connaissance de leur fonctionnement, mais aussi pour mettre en lumière leur contribution à la conservation durable des ressources marines et côtières.
L’article met en évidence le rôle des sites naturels sacrés dans la conservation des ressources naturelles marines et côtières hier et aujourd’hui, les méthodes traditionnelles de gouvernance et de conservation de ces sites, leur état de conservation, et les menaces auxquelles ils sont exposés.

Source : Sites naturels sacrés et conservation des ressources marines et côtières en milieu traditionnel diola (Sénégal)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *